De nouveaux jouets ouverts et créatifs pour 2012

Voici, en ce début d’année, quelques nouvelles machines inspirantes et ouvertes pour nos tiers-lieux (hackerspaces, fablabs, coworkings, …) : de nouvelles possibilités pour nos projets créatifs !

PrintrBot

Tout d’abord, la printrbot, nouvelle RepRap, c’est-à-dire imprimante 3d réplicable, née sous l’impulsion de Brook Drumm, dont le but était de créer une nouvelle imprimante plus facile à monter et moins coûteuse, tout en fournissant au moins de la même qualité que ses concurrentes. Mission accomplie pour Brook, qui a sorti une imprimante montable en quelques heures, qui coûte un peu moins de $500 ( ~400€ ) et qui peut se construire sous deux formes : une taille standard et une version large.

Pour la petite anecdote, Brook avait démarré le projet sur Kickstarter avec le slogan “Une imprimante dans chaque foyer et/ou école”, en demandant $25.000. Après la contribution de plus de 1800 personnes, il a obtenu la somme hallucinante de $830.827 soit 3323% de plus que ce qu’il souhaitait initialement. Qui a dit que le financement participatif n’était qu’un doux rêve ?

RaspBerry Pi

Au rayon des ordinateurs innovants, voici la Raspberry Pi, première née d’une fondation anglaise dont le but est de faire un ordinateur au plus bas prix afin de permettre à n’importe quelle école de s’équiper pour apprendre la programmation aux enfants. Bien entendu, avec les caractéristiques proposées (ARM@700Mhz, 256Mo de RAM, Videocore 4GPU capable de décoder du HD, Chip OpenGL ES2.0, Ethernet, Chipset son, … — voir les caractéristiques complètes), il est évident que cette carte sera prise d’assaut par les créatifs pour l’art numérique, la domotique, les pirate-box like, etc, etc. En effet, cet ordinateur fait la taille d’une carte de crédit… et ne coûte que $25 pour la version A et $35 pour la version B (avec Ethernet) ! A ce prix, on avait à peine un Arduino et, en cherchant les mêmes caractéristiques, une BeagleBoard coûte environ $100.

Alors qu’elle n’est pas encore sortie, quelqu’un travaille déjà sur une carte complémentaire, appelée la GertBoard permettant d’exploiter les GPIO présents sur la carte, dans le même esprit que l’Arduino.

Après une phase de bêta et un micro problème, la production vient de commencer, yay ! Par ailleurs, l’équipe avait mis en vente de quelques prototypes sur eBay afin de rembourser en partie les frais engagés. Il sera possible de commander une et une seule Rapsberry par adresse postale d’ici quelques jours/semaines. Comme ils disent “Take a byte” !

Lasersaur

Après les imprimantes 3d, au tour des découpeuses laser de voir leur prix divisé par 60. Autant dire qu’on va la retrouver bientôt dans n’importe quel espace de création et que les designers, artistes et hobbyistes s’en empareront au plus tôt. Le projet est déjà en bêta (91% selon la roadmap) : la commande des kits est pour bientôt !

Le studio à l’origine de cette initiative (Nortd) a promis deux versions : une de 100W pour environ $500 et une de 25W pour moins de $300. Pour info, une telle machine coûte actuellement environ $30.000… Et bien sûr, sur le même principe que les RepRap, cette Lasersaur sera réplicable librement.

Enfin, tout comme la Printrbot (voir plus haut), un appel à la communauté a été fait : un réel succès avec $20,000 récoltés (> 200% financé) ! En attendant la sortie, vous pouvez toujours lire le manuel ou surveiller la barre de progression du projet.

DIY Book Scanning

Enfin, une machine surprenante : un scanner de livres DIY et libre. En fait, il s’agit plus d’une communauté qui travaille autour de cette thématique, mais comme leurs efforts semblent converger, il est tout à fait probable qu’un kit soit bientôt disponible ! Le Model 1 (voir illustration) semble posséder toutes les caractéristiques nécessaires pour permettre l’archivage, l’accessibilité et la diffusion des documents et livres papiers au plus grand nombre d’entre nous. Ils disent même qu’on trouve la plupart des pièces dans les poubelles…

Selon les infos et les vidéos, ce scanner serait rapide grâce à deux caméras (1200 pages / heure) et délicat avec le livre. Bon, bien entendu, il faut encore tourner les pages à la main (pour combien de temps ?), ce qui fait une numérisation de 20 minutes par livre en moyenne. N’hésitez pas à jeter un œil à la vidéo d’introduction de ce mouvement et à parcourir le wiki où vous pouvez retrouver les instructions pour faire votre propre scanner ou encore de regarder une présentation faîte dans le cadre de l’Open Hardware Summit.

Happy Hacking en 2012 !

http://mouth.sigill.org/wp-content/uploads/2012/01/printrbot-300x224.jpg
Share via email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>